dimanche 27 juillet 2014

interrogeant chaque jour les Ecritures

 Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas, vers Bérée. Dès leur arrivée ils se rendirent à la synagogue des Juifs. Ceux-ci, plus courtois que ceux de Thessalonique, accueillirent la Parole de tout leur cœur, interrogeant chaque jour les Écritures pour voir s’il en était bien ainsi. Beaucoup d’entre eux devinrent croyants, ainsi que des femmes grecques de haut rang, et des hommes, en nombre appréciable.  
Actes 17, 10-12

Viens Esprit de Jésus, apprends-nous à lire ta Parole
Viens Esprit de Jésus, donne-nous de reconnaître tes messagers  

Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas, vers Bérée.
Les disciples de Jésus ne cherchent pas la persécution, pour elle-même. Ils ne provoquent pas. Les frères font partir de nuit Paul et Silas, pour leur éviter de nouveaux ennuis. C’est ainsi que la Bonne Nouvelle se propage plus vite que pensé, Paul et Silas devant quitter les lieux, ne quittent pas leur mission.

Dès leur arrivée ils se rendirent à la synagogue des Juifs.
Paul et Silas ne se découragent pas, ils ne rejettent pas définitivement tout le peuple juif, parce qu’ils ont reçu un mauvais accueil en un lieu. Non, ils commencent à nouveau à porter la parole de Dieu, à la synagogue, lieu de rassemblement des Juifs de la diaspora.

Ceux-ci, plus courtois que ceux de Thessalonique, accueillirent la Parole de tout leur cœur, interrogeant chaque jour les Écritures pour voir s’il en était bien ainsi.
L’accueil ici est courtois, bienveillant. Les Juifs qui ont entendu la prédication de Paul et Silas, plutôt que de rejeter tout sans plus, confrontent ce qu’ils entendent à l’Ecriture. Et ils cherchent ainsi l’unité des Écritures, la continuité du message évangélique, ils peuvent découvrir comment Jésus vient accomplir les Écritures.

 Beaucoup d’entre eux devinrent croyants, ainsi que des femmes grecques de haut rang, et des hommes, en nombre appréciable.  
Et conséquent avec leur découverte, ils deviennent croyants. Ce verset est comme un leitmotiv qui accompagne le voyage missionnaire de Paul. Leur prédication suscite des réponses de foi.

Seigneur, donne-nous d’accueillir tes messagers d’aujourd’hui,
Apprends-nous à lire ta Parole, pour y trouver les critères de discernement pour notre aujourd’hui

samedi 26 juillet 2014

avant de les relâcher

 Entendant cela la foule et les magistrats furent bouleversés. Ils prirent une caution de Jason et des autres, avant de les relâcher.
Actes 17, 8-9

Viens Esprit de Jésus, lumière des cœurs
Viens source de fraîcheur, viens consoler les affligés,
Viens secourir les accablés, viens apaiser les cœurs troublés 

 Entendant cela la foule et les magistrats furent bouleversés.
C’est là que l’on perçoit que la foule ne savait pas trop pourquoi elle manifestait. Elle découvre ici les mobiles de l’action qu’elle a entreprise. Elle n’a aucune preuve, elle doit accueillir ainsi simplement l’accusation massive lancée contre les apôtres, et ceux qui les ont hébergés. Les magistrats eux, se doivent de juger, ils n’ont pas devant eux les véritables accusés, selon ceux qui les hébergent. Mais comme protecteur de l’ordre établi, ils peuvent craindre face à l’accusation portée contre les chrétiens.

 Ils prirent une caution de Jason et des autres, avant de les relâcher.
La foule était déchaînée, elle était prête à lyncher. Mais les magistrats sont plus mesurés dans leur action, ils ont devant eux des hommes qui sont accusés de manière latérale. Ils exigent seulement une caution et relâchent. La foule aura eu son lot de violence pour la journée, chacun rentre chez soi… avec quelles pensées ? avec quel cœur ? comment chacun va-t-il relire sa journée ? Jason et les frères vont eux aussi rentrer. Soulagés certainement d’en sortir à si bon compte, mais ils peuvent aussi penser aux risques que courent Paul et Silas.

Seigneur, là où les cœurs sont troublés, viens porter ta paix.
Seigneur, là où les cœurs sont dans la peur, viens déposer ta confiance.
Là où des hommes sont persécutés pour leur foi, viens apporter la douceur.
Là où surgissent les conflits, envoie ton Esprit de dialogue, de justice.

vendredi 25 juillet 2014

Ils prétendent qu'il y a un autre roi

 Ne les ayant pas trouvés, ils trainèrent Jason et quelques frères devant les magistrats, en criant : « ceux qui ont mis le monde entier sans dessous dessus sont maintenant ici. Et Jason les accueille. Ils contreviennent tous aux édits de l’empereur : ils prétendent qu’il y a un autre roi : Jésus ! »
Actes 17, 6-7

Viens Esprit de Jésus, viens ouvrir pour nous les Ecritures
Viens illumine les ténèbres de l’incroyance
Viens redresse les pensées injustes
Viens répare les cœurs brisés

Ne les ayant pas trouvés, ils trainèrent Jason et quelques frères devant les magistrats,
Frustration d’une foule déchaînée qui cherchait Paul et Silas, faute de pouvoir passer leur colère sur eux, ils la passent sur Jason et quelques frères. On ne calme pas une foule aisément, une fois qu’elle est excitée, échauffée, et qu’on l’a entraînée dans un sentiment de vengeance, quand on l’a appelée à faire justice par la force… il faut trouver un coupable, un bouc émissaire pour déverser toute la violence ! Et la foule s’empare de Jason chez qui Paul et Silas devaient loger. Et les quelques frères qui se sont trouvés là…

en criant : « ceux qui ont mis le monde entier sans dessous dessus sont maintenant ici.
On voit l’ineptie de l’accusation : quelques hommes, les chrétiens, mettent le monde entier sans dessus dessous, ils sèment le désordre ! Mais qui vient en fait de semer le désordre et le trouble en provoquant cette émeute ? n’est-ce pas plutôt une poignée de Juifs qui n’ont pas accueilli le message de Paul et Silas, qui ont recruté des vauriens pour lancer l’émeute ? Quand une foule est déchaînée, on finit par oublier, qui l’a lancée, qui l’a échauffée, on cherche un coupable, et on l’accuse de tous les maux, sans plus aucune analyse. Et l’accusation verse dans la démesure, l’outrance.

Et Jason les accueille.
Et voici l’accusation portée maintenant contre Jason que l’on avait traîné faute de trouver Paul et Silas. Il fait bon accueil aux semeurs de trouble que sont Paul et Silas…

Ils contreviennent tous aux édits de l’empereur : ils prétendent qu’il y a un autre roi : Jésus ! »
Et l’accusation contre Paul et Silas ressemble à celle que l’on a entendue lors de la passion de Jésus. On en revient à la messianité de Jésus, présentée de façon tout humaine, comme une dangereuse concurrence pour l’empereur. Bref on joue sur la peur, on tente d’effrayer les magistrats sur un point pour lequel ils sont extrêmement sourcilleux. Tout ce qui menace l’autorité en place est sujet de répression.

Seigneur, fais-nous la grâce du discernement en toute circonstance. Que nous ne nous laissions pas entraîner à des jugements hâtifs et sommaires, à des lynchages, à la violence revancharde…
Seigneur, apprends-nous à réagir dans la paix et la sérénité, que ton Esprit accompagne chaque démarche de ce jour, chaque échange, chaque débat.

Nous te confions tous ceux et celles qui aujourd’hui encore sont affrontés à la violence, à la vindicte,…  

jeudi 24 juillet 2014

pris de jalousie

 Mais les Juifs, pris de jalousie, recrutèrent des vauriens sur la place publique, ayant ameuté la foule, ils semèrent le désordre dans la ville. Ils allèrent jusqu’à la maison de Jason à la recherche de Paul et Silas, pour les faire comparaître devant le peuple.
Actes 17, 5

Viens Esprit de Jésus, viens nous apprendre à vivre selon l’evangile
Viens Esprit de justice et de paix,
Viens lumière des cœurs.

Mais les Juifs,
L’auteur ici généralise, car on a vu des Juifs sympathiser avec Paul et Silas, écouter leur témoignage, y faire bon accueil. Sans doute s’agit-il ici des responsables de la communauté juive, comme dans l’Evangile de Jean, lorsqu’il est question des Juifs il faut souvent comprendre les chefs du peuple.

pris de jalousie,
on pense aux deux zèles dont parle st Benoît. La jalousie est un feu,  et le feu peut dévorer pour le bien ou pour le mal. Il y a bon zèle et mauvais zèle, bonne et mauvaise ardeur… agir sous le coup de l’émotion est souvent dangereux. Sans le recul, sans le temps de la réflexion posée, l’action entreprise risque de n’avoir pas de fondement, pas de mesure…

 recrutèrent des vauriens sur la place publique, ayant ameuté la foule, ils semèrent le désordre dans la ville.
On voit effectivement que l’action entreprise est sans raison, on veut agiter, exciter, liguer la foule contre Paul et Silas, et  au lieu de partir d’une saine réflexion, on part dans l’émeute, l’agitation,… on entraîne quelques casseurs, comme aujourd’hui encore…

Ils allèrent jusqu’à la maison de Jason à la recherche de Paul et Silas, pour les faire comparaître devant le peuple.
L’objectif est clair : s’emparer de Paul et Silas, régler leur compte ! On imagine une émeute, des cris, de la colère et de la haine, des mouvements d’humeur,… rien d’une saine controverse, où les idées sont confrontées, mais bien plutôt une volonté de lynchage…

Seigneur, aujourd’hui encore en notre monde, certains sont poursuivis de manière injuste, aujourd’hui encore des semeurs de trouble, essaient de l’emporter non par la raison, mais par la violence, la terreur. Seigneur, sois notre paix, notre force, pour encore et toujours chercher à vivre et résoudre les conflits par le dialogue, l’accueil…

mercredi 23 juillet 2014

Certains se laissèrent convaincre

 Certains des Juifs se laissèrent convaincre et s’attachèrent à Paul et Silas, ainsi qu’une grande foule de Grecs adorateurs de Dieu, et bon nombre de femmes de notables.
Actes 17, 4

Viens Esprit de Jésus,  ouvre les cœurs à la parole de lumière
Viens Esprit, fortifie notre foi au long des jours

Certains des Juifs se laissèrent convaincre et s’attachèrent à Paul et Silas,
La foi est libre, l’un choisit de croire, l’autre reste sur sa réserve. Parmi les Juifs, certains entendant la prédication de Paul et Silas,  reconnaissent l’accomplissement des Ecritures en Jésus, d’autres sont hésitants, ou opposés. La foi n’est pas une évidence, elle est une lumière intérieure, un appel.

ainsi qu’une grande foule de Grecs adorateurs de Dieu, et bon nombre de femmes de notables.
La prédication de Paul et Silas, si elle rejoint d’abord les Juifs, touche aussi ceux qui sont proches sans être Juifs pour autant, les prosélytes, les « craignants Dieu ». Et comme déjà durant la vie de Jésus, les femmes elles aussi entendent la parole et l’accueillent. Dès les débuts du christianisme elles ont joué un rôle important, elles ont accueillis la Bonne Nouvelle, y ont adhéré pleinement.

Seigneur, aujourd’hui, je veux faire mémoire de ceux et celles qui ont éveillé la foi en moi, de ceux et celles qui par leur témoignage m’ont ouvert un chemin d’Evangile.