mardi 25 septembre 2018

Reconnaissez


01 Acclamez le Seigneur, terre entière,
02 servez le Seigneur dans l'allégresse, venez à lui avec des chants de joie !
03 Reconnaissez que le Seigneur est Dieu : il nous a faits, et nous sommes à lui, nous, son peuple, son troupeau.
Ps 99, 1-3

Acclamez
Servez
Venez à lui
Reconnaissez

Aujourd’hui le psalmiste se fait invitation, il souhaite nous voir tous debout, dans l’élan vers Dieu.
Il invite à acclamer le Seigneur. Il nous invite et avec nous la terre entière.
Acclamer : chanter, laisser éclater sa joie, louer… toute la terre y est invitée

Servir : servir car il y a là toute la joie de Dieu, et que cette joie il nous la partage : Jésus s’est tenu comme serviteur au milieu de nous, nous pouvons le rejoindre à cette place, et y goûter son bonheur, sa joie.  Servir dans l’allégresse dit le psaume.

Venir à Lui : aller en confiance, à sa rencontre, aller à lui, sachant qu’il est tout amour, toute bonté. Venir à lui certain d’être accueilli, reçu, aimé.  Venir à lui avec des chants de joie !

Reconnaître : reconnaître qu’il est Dieu, reconnaître que ses chemins sont tels, aussi déroutants peuvent ils parfois paraître. Reconnaître qu’il est Dieu, qu’il agit uniquement par sa divinité, qui n’est point terreur, mais créateur, sauveur. Il nous a faits, nous sommes dans sa main.

Le psalmiste nous invite aujourd’hui à la confiance, à la reconnaissance, à la joie.
Seigneur puisse cette joie vivre en moi tout au long du jour.

lundi 24 septembre 2018

Avec eux


07 Dans la colonne de nuée, il parlait avec eux ; ils ont gardé ses volontés, les lois qu'il leur donna.
08 Seigneur notre Dieu, tu leur as répondu : avec eux, tu restais un Dieu patient, mais tu les punissais pour leurs fautes.
09 Exaltez le Seigneur notre Dieu, prosternez-vous devant sa sainte montagne, car il est saint, le Seigneur notre Dieu.
Ps 98, 7-9

Dans la colonne de nuée, allusion à l’Exode où Dieu a accompagné son peuple, colonne de nuée durant le jour, colonne de feu durant la nuit.
Il parlait avec eux : est-ce donc possible que notre Dieu parle ainsi avec nous, comme en un face à face. Et oui, c’est possible, toute la Bible en témoigne. Il parlait avec son peuple, et son peuple a accueilli ses volontés, ses lois. Non point des commandements tyranniques, mais une loi de vie, une loi d’amour.
Il parlait avec eux, avec eux il restait Dieu patient. C’est toute une histoire, une longue histoire, l’histoire du Seigneur avec son peuple au fil du temps, qui est ici évoquée.
Ainsi le Seigneur aujourd’hui encore marche avec nous, chemine patiemment, passe par delà nos égarements, pour revenir encore et toujours, nous proposer son chemin d’amour, sa vie. 

Seigneur tu es grand, tu es amour patient, et tu nous entraînes sur le chemin de ta vie,
Seigneur, tu es bon, tu es beau, et l’éclat de ta beauté que nous entrevoyons par moment, nous plonge dans l’admiration, dans l’adoration.
Tu es saint, en toi réside la perfection, tu es saint, en toi toute joie, toute paix.
Seigneur, jadis tu étais avec nos pères au désert, sois aujourd’hui avec nous, au fil de notre quotidien.

dimanche 23 septembre 2018

tu es le Dieu qui répond


05 Exaltez le Seigneur notre Dieu, prosternez-vous au pied de son trône, car il est saint !
06 Moïse et le prêtre Aaron, Samuel, le Suppliant, tous, ils suppliaient le Seigneur, et lui leur répondait.

Seigneur, viens en nos cœurs, tandis qu’ils écoutent ta Parole et la prient.
Seigneur, enseigne-nous tes chemins

Exaltez
Prosternez-vous
Suppliez

Lui répond !

Seigneur, je laisse ces versets chanter en mon cœur. Aujourd’hui tu m’invites à te parler, à te prier, à te chanter. Tu m’invites au dialogue. Tu guettes mes mots, pour simplement me répondre.

T’exalter, comment le pourrai-je ? est-ce possible de te hausser, de te rendre grand, de te magnifier ? n’es-tu pas le très haut, tout puissant et bon Seigneur, que nous prions ? T’exalter ? et bien oui, dire ta grandeur, ta gloire, qui n’ont rien de commun avec la grandeur et la gloire humaine, qui n’ont qu’un instant. Ta grandeur, ton poids, c’est ton amour. Ta gloire, ce qui te rend si beau, si désirable à nos cœurs ardents : ta bonté, ta beauté, ton amour, ton don total de toi-même, sans jamais te reprendre.

Se prosterner devant toi, oh oui, mon Seigneur. Me prosterner non point car tu voudrais que tous s’écrasent devant toi, non, rien de cela. Me prosterner car ce m’est besoin d’amour, de te rendre amour pour amour. Me prosterner car tu as choisi définitivement la dernière place, et qu’il n’est que l’humilité pour te découvrir présent en nos vies, en notre monde.

Supplier. Te supplier non point comme un despote qui prendrait plaisir à faire languir. Te supplier comme une amoureuse qui se plait à te parler, à te demander cet amour infini que tu souhaites donner à qui veut bien t’accueillir. Supplier, car tu es infiniment désirable. Supplier, car tu attends notre collaboration, pour accomplir ton œuvre. Et que cette collaboration bien souvent n’est que l’ouverture de nos cœurs à ta miséricorde, à ta tendresse, à ta grâce.

Et oui, tu réponds, tu es le Dieu qui répond. C’est sans doute là un de tes plus beaux noms. Tu réponds, tu t’élances vers notre humanité, tu viens à son secours, tu viens accompagner nos pas.
Oui, tu es le Dieu qui répond. Et dans le silence, je guette ta Parole.