jeudi 12 juillet 2018

« les hommes regardent l’apparence, mais le Seigneur regarde le cœur. » (1 Samuel 16, 6)


70 Il choisit David son serviteur ;
il le prend dans les parcs à moutons ;
71 il l'appelle à quitter ses brebis *
pour en faire le berger de Jacob, son peuple, d'Israël, son héritage.

72 Berger au cœur intègre,
sa main prudente les conduit.

Le choix de David, le petit dernier de sa famille, peu considéré par son père (1 Samuel 16, 1-13, surtout versets 7 et 11), son titre : serviteur du Seigneur. C'est un honneur, un titre magnifique, d'autant plus que le même mot hébreu signifie à la fois, serviteur et fils !
D'où vient-il ? De derrière son troupeau! La Bible de Jérusalem précise « de derrière les brebis mères » c'est-à-dire celles dont il faut prendre un soin particulier ainsi que de leurs petits.
Cette sollicitude déployée pour ce humble bétail ,David est appelé à la vivre pour son peuple, y  compris les plus petits de ses membres.
D'ailleurs ce n'est pas le peuple de David mais le peuple de Dieu, l'héritage de Dieu. C'est incroyable : Israël est l'héritage de Dieu ! Comme si Dieu disait :'' je vous ai reçu en héritage, vous le peuple d'Israël, parmi toutes les nations.'' Il y a là un lien très particulier ! Et très fort.
Seigneur est-ce toi qui nous as reçu en héritage ou nous qui sommes tes héritiers ?
Tu nous as donné part à ta vie par le baptême, tu as fait de nous tes enfants, béni sois-tu. (Romains 8, 14-17 ; Galates 3, 26-29 ; 1 Jean 3, 1-2)
Les qualités de celui qui est appelé à guider: « Berger au cœur intègre, sa main prudente les conduit. ». Seigneur tu ne nous demandes pas d'être parfaits, mais intègres, de ne pas tricher, de marcher avec droiture. Tu nous appelles à conduire ceux que tu nous confies, (et nous mêmes par la même occasion) avec prudence. Rien d'extraordinaire ! Et Pourtant c'est si important. Nous pouvons penser à la demande de Salomon (1 Rois 3, 5-9).


Béni sois-tu Seigneur, Toi, qui nous aime tels que nous sommes.
Béni sois-tu, Toi qui regarde notre cœur, notre désir, notre bonne volonté.
Béni sois-tu d'avoir fait de nous ton héritage.
Béni sois-tu, d'avoir faits de nous tes enfants.
Béni sois-tu , de nous appeler à marcher avec un cœur intègre.
Viens réaliser en nous ce que tu nous demandes, viens nous donner le discernement au quotidien. Fais nous la grâce d'être « enseignables » (Sainte Élisabeth de la Trinité).

lectio préparée par sr Marie-Christine

mercredi 11 juillet 2018

Je suis avec vous tous les jours


65 Le Seigneur, tel un dormeur qui s'éveille,
tel un guerrier que le vin ragaillardit,
66 frappe l'ennemi à revers
et le livre pour toujours à la honte.

67 Il écarte la maison de Joseph,
ne choisit pas la tribu d'Éphraïm.
68 Il choisit la tribu de Juda,
la montagne de Sion, qu'il aime.
69 Il a bâti comme le ciel son temple ;
comme la terre, il l'a fondé pour toujours.

Viens Esprit Saint

Seigneur , dormais-tu quand ton peuple était vaincu ?
En laissant prendre l'Arche tu nous  dis que ta présence ne supprime pas le combat ni la défaite. Dans la tempête tu es là, même si tu dors, ta présence est domine les forces du mal (Marc 4,35-41). Tu sembles déserter ton peuple, mais tu agis sur leurs ennemis.
Que se passe-t-il ? Les Philistins ont mis l'Arche capturée dans le temple de leur dieu, et celui-ci le lendemain se retrouve tombé face contre terre devant l'Arche ! Histoire de montrer aux Philistins  que seul le Dieu des Hébreux est Dieu et non leur dieu ! (1 Samuel 5, 1-12)

Puis vient le choix gratuit de Dieu : Joseph est le fils de Rachel, l'épouse bien-aimée de Jacob, et Éphraïm est son fils ; mais ce n'est pas dans leur descendance que Dieu choisit le roi : David est issu de la tribu de Juda. Seigneur rejettes-tu vraiment Joseph, comme le dit le psaume ? N'est-ce pas  plutôt une manière humaine de dire la liberté du choix de Dieu : « les  dons gratuits de Dieu et son appel sont sans repentance » (Romains 11,29).
C'est Dieu  qui choisit Sion- Jérusalem, dont le nom se traduit par « ville de paix » . Après toutes les batailles évoquées dans ce psaume, ce choix est significatif ! Dieu ne veut pas la guerre, mais la paix, il ne veut pas la haine et le rejet, mais l'amour.
Dieu demeure au ciel… et pourtant il a bâti le temple est le lieu de sa présence sur terre.  C'est lui qui l'a bâti, avant que Salomon, fils de David, ne le bâtisse. Seigneur tu veux être présent au milieu de nous, tu veux nous être proche.
Et comme il a fondé la terre pour toujours, de même il a fondé ce lieu pour toujours : Jésus nous a dit « moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28,20).

lectio préparée par sr Marie-Christine

mardi 10 juillet 2018

Oui, je fais miséricorde


56 Mais ils bravaient, ils tentaient le Dieu Très-Haut,
ils refusaient d'observer ses lois ;
57 ils déviaient comme leurs pères, ils désertaient,
trahissaient comme un arc infidèle.
58 Leurs hauts lieux le provoquaient,
leurs idoles excitaient sa jalousie.

59 Dieu a entendu, il s'emporte,
il écarte tout à fait Israël ;
60 il quitte la demeure de Silo,
la tente qu'il avait dressée chez les hommes ;
61 il laisse capturer sa gloire,
et sa puissance par des mains ennemies.

62 Il livre son peuple à l'épée,
contre son héritage, il s'emporte :
63 le feu a dévoré les jeunes gens,
 les jeunes filles n'ont pas connu la joie des noces ;
64 les prêtres sont tombés sous l'épée,
les veuves n'ont pas chanté leur lamentation.

Viens Esprit sainteté, purifie notre cœur pour que nous ne prenions pas ce qui nous arrive comme une punition : que nous l'accueillions et rebondissions en prenant appui sur la miséricorde.

L'installation en terre de Canaan (ce n'est pas encore Israël) est chaotique (Juges 2, 10-26). Les Hébreux abandonnent le Dieu de leurs pères pour servir les idoles ; leurs ennemis les asservissent, ils crient dans leur détresse, Dieu leur envoie un « juge » (un chef) qui les sauve, ils servent Dieu et à la mort du juge et le cycle recommence. Il est plus facile d'honorer le dieu de la cité, maître du sol et de la fertilité, la déesse de l'amour et de la fécondité que ce Dieu qu'on ne voit pas, dont la représentation est uniquement dans le cœur et dans le souvenir transmis (ou non transmis!) de génération en génération, qui a conduit les pères mais dont  les générations suivantes n'ont pas fait l'expérience..
L'Arche d'Alliance sera prise par les Philistins, alors que le peuple l'avait utilisée comme un fétiche donnant automatiquement le salut. Les fils du prêtre Élie de Silo profitent honteusement de leur place pour exploiter au lieu de servir (1 Samuel 2, 12-17 et 22). Ils sont tués lors de la capture de l'Arche et c'est une très grande défaite pour les Hébreux avec beaucoup de tués. (1 Samuel 4,1-11)

Seigneur es-tu là à nous attendre au tournant pour nous punir dès que nous marchons de travers ?

NON, ce n'est pas ainsi que tu t'es révélé en Jésus lui qui parlait et mangeait avec les pécheurs (Luc 15, 1-2), lui qui dit au Bon Larron : «Aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le Paradis » (Luc 23, 43). Déjà les Prophètes affirmaient ton cœur rempli de bonté et de miséricorde : «  Éphraïm n’est-il pas pour moi un fils précieux, n’est-il pas un enfant de délices, puisque son souvenir ne me quitte plus chaque fois que j’ai parlé de lui ? Voilà pourquoi, à cause de lui, mes entrailles frémissent ; oui, je lui ferai miséricorde » (Jérémie 31, 20).

lectio préparée par sr Marie-Christine